Sounds like America

Tout commence en 1873 à Elkhart (Indiana), lorsque le colonel Charles Gérald Conn mit au point une embouchure avec le bord en caoutchouc, pour le cornet qu’il joue, afin de compenser son handicap (il s’est fendu la lèvre après une bagarre dans un bar). L’idée de fabriquer des embouchures est lancée, rapidement industrialisée avec la récupération d’anciennes machines à coudre recyclées en tours.

La fabrication d’instrument commence en 1875 avec le premier cornet « made in USA » fabriqué par C. G. Conn avec l’aide d’un luthier Français (Eugène Dupont).

Le Colonel mène en parallèle une carrière politique et militaire (il sera élu maire d’Elkhart en 1880), mais le développement de son activité industrielle l’oblige à quitter ces postes pour continuer son évolution.

Il achète alors une ancienne usine à Elkhart (entre l’Elkhart Avenue et East Jackson) qui est détruite par un incendie en 1883 et reconstruite la même année plus grande sur le même site. Homme d’affaire d’exception, il achète une usine de production dans le Massachussetts et développe une gamme complète d’instruments à vent, d’instruments du quatuor, de percussions, d’orgues et même de phonographes. Grâce au partenariat avec M. Dupont, il entretient des relations étroites avec les fabricants européens, et organise la distribution d’instruments venus d’Europe dans le territoire américain, et profite du savoir faire des luthiers du vieux continent pour créer en 1888 le premier saxophone 100% US. En relation avec Mr Philip Sousa, il créé aussi le premier Sousaphone (soubassophone en France).

Le colonel CG Conn est, en 1905, à la tête de la plus grande société de production d’instruments de musique au monde !

En 1915, la société Conn est rachetée par Carl Greenleaf qui va développer particulièrement les relations avec les écoles de musiques, créant de nombreuses écoles dans le territoire. La production emploie alors 550 employés et peut fabriquer 2500 instruments par mois. Les évolutions techniques sont nombreuses : Conn a inventé les cheminées roulées sur les saxophones en 1919 ainsi que les tampons à résonateur. La société met en place un laboratoire expérimental (unique en ce temps là) en 1928.

Le colonel C. G. Conn décède en 1931, mais l’aventure de la marque continue avec la série d’instruments « Connstellation » dans les années 50, l’utilisation de la fibre de verre adaptée aux sousaphone (1960)…

De 1969 à 2000, la marque Conn se développe encore en proposant des guitares (fabriquées au Japon) et rachète d’autres marques comme Armstrong et King. Ces marques rassemblées dans un consortium appelé United Musical Instruments (U.M.I) est repris en 2000 par le groupe Steinway.