Vincent Schrotenbach incarne le rêve américain.

Il se réfugie à New York en 1914 avec quelques dollars en poche. Emigré autrichien et cornettiste de la marine autrichienne, il change son nom et entre dans la musique de l’armée américaine. Grâce à son diplôme d’ingénierie mécanique, Vincent Bach commence par modifier et fabriquer des embouchures très appréciées par ses collègues. Encouragé par ce succès, il ouvre un atelier à New York et commence la production d’instruments.

Il va faire évoluer la gamme de trompettes, cornets, bugles, trombones tout au long de sa carrière en travaillant sur les formes des pavillons et branches, ainsi que sur les matériaux et la cuisson du laiton, déménageant dans le Bronx et à Mont Vernon au fur et à mesure de l’expansion de l’activité.

En 1961, Vincent Bach vend sa société à Selmer USA qui décide en 1965 de déménager une dernière fois vers Elkhart (Indiana), tout en gardant le savoir faire et les secrets de fabrication de la marque. Aujourd’hui, les instruments proviennent de cette même usine qui appartient au consortium Conn-Selmer, une division du groupe Steinway.